Vous êtes ici

Marbre : le David de Michel-Ange

Publié le 4 septembre 2021

Marbre : le David de Michel-Ange

L'histoire de ce bloc de marbre débute dans la chaleur d'une carrière, en Toscane. Elle se poursuit par un voyage : l'adieu aux montagnes, un chariot tiré par des boeufs, des champs de coquelicots, un quai, une mer hostile et enfin, la ville. Là, le bloc connaît plusieurs ateliers, puis l'attente, et même l'oubli. Jusqu'à sa rencontre avec le Maître, Michel-Ange...


" J'ai vu un ange dans le marbre, et j'ai seulement ciselé, jusqu'à l'en libérer.

Michel-Ange ( 1475-1564)".

Une jolie dédicace reprise de l'artiste, en préambule de l'aventure.

 

Le marbre se fait narrateur de l'histoire, avec une sensibilité délicate et poétique prêtée par Sylvie Misslin, comme si il était, bien avant qu'on lui choisisse une forme dont il avait conscience qu'elle était à admirer.

Ca n'est pas faux. Touchez la surface du marbre, observez le, vous saurez, chers lecteurs.

 

Ca sera pourtant une rencontre difficile entre l'homme artiste et cette matière.

L'artiste cherchera à percevoir à travers le marbre mais ce dernier, aura l'esprit ailleurs, souffrant au début de l'absence de son ami Francesco, travaillant dans la carrière de pierre.

Au travers des observations du bloc, nous tâterons aussi de la petite histoire d'une statue en devenir.

Les illustrations d'Alice Beniero seront épurées et superbes de simplicité.

L'auteure Sylvie Misslin ne s'attachera à l'histoire de Michel-Ange qu'à la fin mais grâce à cela, nous serons ici dans une histoire encore plus intime, l'échange secret entre l'artiste et son oeuvre.

On a aimé.

 

Ajouter un commentaire