Vous êtes ici

L'EXTRAORDINAIRE VOYAGE DU VOLEUR D'ÉLÉPHANT

Publié le 25 septembre 2021

L'extraordinaire voyage du voleur d'éléphant

Au XVIIIe siècle, Boy, un jeune pickpocket, est surpris en plein vol par Jameson, propriétaire d'un zoo, lors d'une vente aux enchères. Pour éviter la prison, Boy accepte de l'aider à transporter le lot le plus prestigieux d'Edimbourg à Manchester, l'éléphant Maharadjah. ©Electre 2021


" M. Jameson resta silencieux. Boy l'observa...

- Il ira à pied. Il marchera jusqu'à Belle Vue!

- Vous n'allez quand même pas faire parcourir plus de 300km à travers l'Écosse et l'Angleterre à cet éléphant? railla Albright d'un ton méprisant..."

Et pourtant.

Deux hommes, un peu joueur, miseront leurs deux entreprises sur un pari, pour obtenir pour leur ménagerie un éléphant.

!M. Albright était le responsable des jardins zoologiques du Yorkshire.

M. Jameson était celui des jardins zoologiques de Bellevue.

La mort de Walter Wormwell, feu propriétaire de " la grande Ménagerie royale", le spectacle ambulant le plus célèbre du Royaume Uni, était paradoxalement une aubaine pour des charognards à la belle mise.

Tout le monde s'arrachait les bêtes vendues aux enchères, à la Ménagerie elle-même- même le boucher- , afin de couvrir les dettes du défunt.

Y aura t-il vol d'éléphant? Pas vraiment.

Ça sera en réalité un petit voleur sur les routes avec un éléphant.

Mais d'où venait ce garçon?

Le défunt Wormwell devait une bonne somme d'argent à la pire crapule du coin, un maître et seigneur des criminels d'Edimbourg.

Ce Frank Scatcherd comptait bien récupérer cette somme par tous les moyens, quitte à retourner la ménagerie sens dessus-dessous.

Boy, le gamin, était là pour ça, le petit voleur devait (sous la contrainte) fouiller le lieu et trouver le magot, tombant ainsi de façon inopportune sur la vente de l'éléphant.

C'est là que le garçon se fera remarqué, détourné de sa mission et engagé pour le voyage comme faux maharadjah pour la publicité de l'exploit.

 

Le lecteur s'attendra forcément à un scénario à l'identique du Jules Verne et son " Tour du Monde en 80 jours".

Là aussi, sur un pari, il y avait fort à gagner et fort à perdre. Nous nous y attendrons à des tours pendables également pour pousser la chance d'un côté plutôt que l'autre.

 

De chouettes personnages, une belle aventure. On a bien aimé.

 

 

Ajouter un commentaire