Vous êtes ici

Âge tendre

Publié le 16 octobre 2021

Âge tendre

La présidente de la République ayant décidé que tout élève doit accomplir une année de service civique entre sa troisième et sa seconde, Valentin a posé ses voeux. Malheureusement pour lui, ils n'ont pas été respectés et l'adolescent est envoyé dans un centre pour personnes âgées atteintes d'Alzheimer, situé dans le Pas-de-Calais, conçu pour ressembler à un village des années 1960.


Rien qu'à la première de couverture, on ne s'y attendrait pas.

Nous nous attendrions avant lecture à un récit nostalgie, l'itinéraire d'une " ex-fan des sixties", une adolescente, qui peut-être découvrira cette période rétro de la chanson avec les Jacques Dutronc, Françoise Hardy, Johnny Hallyday et Sylvie Vartan de la revue " Salut les Copains".

Il faudra lire la quatrième de couverture et quelques lignes du roman pour se rendre compte que le personnage en présence est un garçon.

Peu nous importera, sa personnalité d'ado angoissé et hypocondriaque nous plaira déja.

Notre jeune homme n'a que 15 ans et dans cette réalité imaginée par Clémentine Beauvais, la Présidente de la République française réinstaurera le service national et le service civique ( ça vous parle, jeunes lecteurs?).

Tandis que les " vieux de la vieille" y auront goûté après les études dans la vraie vie, les jeunes de ce roman devront l'intégrer comme un programme pris en charge par l'Éducation Nationale.

Ceci leur permettra à ce stade de leur vie de commencer à réfléchir sur leur avenir et les réalités de la vie professionnelle (cela prendra en quelque sorte le relais du fameux projet de stage de quelques jours en 3ème, que nous connaissons bien depuis des générations).

Nos jeunes héros signeront pour 10 mois dans un lieu qui devra leur correspondre.

Et comme dans un vrai stage universitaire, il faudra suivre une sorte de journal de bord pour adopter le recul nécessaire, un devoir de plusieurs pages.

On rit déja beaucoup des appréhensions de notre héros qui ne sait pas encore de quel bois il peut être fait avec ses anxiétés.

Ses retours écrits ( une vue directe sur ses notes) sont à la fois cliniques et naïfs, cela fera vraiment sourire. Rendez-vous donc, du Sud vers le Nord, en terre inconnue.

Le Nord.

Il faudra se mettre à sa place. Comme ceux et celles qui devaient faire leur service national, il ne sera pas envoyé à deux pas de chez lui, c'est excitant et effrayant de voyager sans les parents.

 

Le rapport de Valentin ( c'est son nom) sera riche, détaillé et aussi ponctué dans le temps.

Il y aura deux regards, le Valentin en immersion et celui avec le recul, qui reprendra ce souvenir avec nous, le stage fini.

L'aventure chez les Seniors, avec humour. Nous aurons l'occasion de nous plonger sérieusement en immersion avec le personnage, dans son service civil plus vrai que nature à l'Aide à la Personne.

Bienvenue au Centre Mnémosyne, dans la section des personnes âgées atteintes de démence ( de sénilité, comme l'on disait avant, en d'autres termes).

Valentin aura la tâche lourde de partager ses journées au centre entre autres avec Mme Laurel, une grande fan de la chanteuse Françoise Hardy et de son époque sixties de la revue "Salut les copains".

Le jeune ado devra gérer le paradoxe de ne pas contrarier une personne qui se croirait parfois à cette époque et qui pourtant est aussi consciente d'avoir 70 ans.

On a aimé.

 

Ajouter un commentaire